protocole LX200,
L'utilisation d'un ordinateur pour piloter un téléscope est devenu courante voire indispensable pour les passionnés d'astronomie. En effet, la commande d'un téléscope par un programme informatique facilite son utilisation. On peut, par exemple, faire en sorte que le téléscope suive une étoile ou compense la rotation de la Terre.

Alain Bruno possède un téléscope qu'il pilote grâce à un microcontrolleur de type 8051 d' Intel (80c552)relié à un PC par la liaison série.
La communication entre le PC et le microcontrolleur se fait à travers des trames de 6 octets générées
par un programme en Pascal crée par Mr Bruno.Il lui suffit de rentrer , par exemple, les coordonnées d'un objet et le logiciel crée la trame avant de l'envoyer au microcontrolleur qui exploite cett trame et pilote le téléscope.

Depuis quelque temps, certain logiciels permettent de piloter les déplacements du téléscope depuis une carte du ciel virtuelle ou encore d'exploiter des bases de données d'objets grâce a un protocole apellé LX200. Il s'agit d'un protocole de liaison série sur 3 fils entre un PC et initialement un télescope Meade LX200. Ce protocole étant relativement complet et simple à mettre en oeuvre il est devenu un standard de dialogue entre les équipements informatiques et les télescopes. Grâce à ce dialogue les possibilités du télescope deviennent gigantesques.
Voici quelques unes des possibilités offertes grâce à ce protocole:

-Exploitation des énormes bases de données d'objets disponibles ou selon les centres d'intérêt, les
bases de données spécialisées.
-Pilotage des déplacements du télescope depuis un logiciel planétarium.("Cartes du ciel")
-Guidage automatique depuis un logiciel spécialisé et une Webcam. ("Iris", "Astrosnap")
-Prise de vues automatisées, recherche de supernovae etc.("Teleauto", "Audela")


Le format des données échangées à travers le protocole LX200 étant différent de celui utilisé par le microcontrolleur de Mr Bruno, il faut donc modifier le programme de ce dernier pour qu'il reconnaisse les informations envoyer par le PC et que lui même renvoi des informations exploitables par les logiciels compatibles LX200.

La solution retenue est de rajouter un sous-programme en assembleur qui, d'une part, interceptera les données reçues par la liaison série et qui les traduira sous forme de trames de 6 octets,et d'autre part, traduira également les trames renvoyées vers le PC.


Compétences mobilisées
Autonomie
Notions de base en astronomie et téléscopes
Etude d'un protocole
Apprentissage du langage et des spécifités du microcontroleur intel 8051
Travail en équipe


-:lien vers le poster ,

Larcher Sébastien, Jannet Arnaud, MEEA, 2005