Simulation d'une méthode d'égalisation aveugle,
L’egalisation cherche à identifier le canal de propagation pour pouvoir calculer le signal à l’emision. L’objectif de l’egalisation aveugle est d’eviter d’envoyer une sequence connue du recepteur pour identifier le canal. On l’assimile generalement à un système S, inconnu, linéaire et pouvant varier dans le temps, dont le signal d’entrée s(n) est supposé inconnu. Etant donnée la séquence d’observations y(n) à la sortie du système, on essaie de retrouver s(n).

Pour resoudre le probleme, on peux envoyer periodiquement certains symboles de la modulation numérique, dite une sequence d’apprentisage, connue du recepteur. En connaissant l’entree et la sortie, on peut calculer alors facilement le canal. Mais, le fait d’envoyer cette sequence reduit le debit binaire d’information utile.

On va alors s’intéresser à l’ égalisation aveugle, qui permet d’identifier le canal de propagation sans avoir besoin d’une séquence d’apprentissage, ni d’information sur la source,ni l’information sur le canal de propagation. Il evite donc de transmettre une sequence d’apprentissage. Par contre, elle nécessite plusieurs capteurs en reception, qui representeront differents trajets du signal dans le canal et correspond à ce qu'on appelle la diversité spatiale. Le fait d’avoir plusieurs capteurs nous permet statistiquement d’identifier le canal et donc de retrouver la sequence en entree.



Compétences mobilisées
• Traitement du signal :
-Méthode à sous-espace
-Méthode d’estimation de paramètres
-application aux signaux numériques
• Utilisation du logiciel Matlab :
-calcul matriciel
-approche statistique de la simulation ( ex : simulation de Monte-Carlo)


-:lien vers le poster ,

XU Hong , CHARLOTIN Vincent, MEEA, 2005