Building Information Model,
De nos jours le traitement efficace de projet dans le domaine des bâtiments nécessiterait un flux d’information et un échange de données continu. Le secteur du bâtiment fait intervenir de nombreux acteurs en passant par des phases de conception, constructions aux phases de gestion des bâtiments. La plupart des conceptions se fait en 2D ce qui à des conséquences négatives vis-à-vis du bâtiment .En effet la conception en 2D engendre des pertes en qualité et un facteur de temps élevé, donc cette conception engendre des surcouts.

C’est la qu’intervient le B.I.M (Building Information Model) en tant que processus de production et de gestion des données de construction tout au long de la conception d’un bâtiment. Lors de la conception, un bâtiment passe par différentes étapes. Sur un processus traditionnel, une quantité d'information importante est perdue entre chaque étape car en général les acteurs ne sont pas les mêmes et n'utilisent pas les mêmes outils et donc pas les mêmes formats de données. Le BIM permet de capitaliser à chaque étape de ce processus. Ainsi, l'ensemble, ou tout du moins une bonne partie des résultats de chaque étape du processus, sont fédérés dans le BIM (calculs énergétiques, dimensionnements du chauffage, climatisation, aéraulique, emplacement des équipements ...).

Notre projet rentre dans la problématique de gestion des données de construction tout au long de la conception d’un bâtiment.



Compétences mobilisées
- L’identification de l’information contenue dans le modèle BIM,

- L’identification des logicielles compatibles BIM,

- D’apporter de nouvelles informations nécessaires à l’élaboration de stratégies de gestion innovantes,

- D’exposer différents projets intégrant la dimension BIM,

- De se projeter dans le futur proche afin d’évaluer l’évolution et l’impact du BIM.


-:lien vers le poster ,

Josse Julien, Chemay Lucien, ESIR2_DOM, 2011


-:Contacter l'auteur du poster ,