Industrialisation de Produits Electroniques,
L'industrialisation est la méthode pour passer du monde de la conception à celui de la production.
C'est dans ce cadre que j'ai effectué mon stage, tout au long de cette année de formation, en tant que Technicien Bureau d’Etude et Industrialisation dans l’entreprise Axis Electronique basée au Technopôle de Laval.
Le métier de base de cette entreprise est la maîtrise d’œuvre en électronique professionnelle. Elle intègre un Bureau d’étude depuis juin 2011 afin de conquérir un nouveau marché. C’est dans ce pôle que j’ai effectué mon stage et appris en grande partie à rendre industrialisable un produit.
Le monde de la conception ne tient pas compte de nombreuses contraintes techniques qu’engendre la fabrication d’une carte électronique. L’industrialisation est aussi le fait d’accompagner le client dans une démarche d’optimisation et d’éco-conception.
Le contenu de la formation m’a permis d’enrichir mes connaissances afin de les appliquer aux projets qui sont de plus en plus liés au phénomène « Smart-grid ». Effectivement on ressent une convergence des produits électroniques vers des réseaux dit intelligents. Ces connaissances supplémentaires vont nous permettre de suivre cette convergence afin de concevoir des produits dit connectables.



Compétences mobilisées
La principale compétence requise pour ce poste est la connaissance technique dans le domaine de l’électronique, c’est une expérience que j’ai acquise par mes formations antérieures à la licence SPH.
Une autre compétence mise en place lors de ce stage est le management de la sous-traitance. Dans ce métier, il faut être à la fois critique et savoir être force de proposition envers le client ou sous-traitant afin de diriger un projet vers sa réussite.
Un lien commercial reste toujours tissé entre le client et l’acteur de son projet. Ce lien commercial demande une connaissance que j’ai su acquérir au fur et à mesure de cette année de formation. Il faut savoir sentir les choses et savoir être clair dans sa communication.
Le client doit se sentir en confiance afin qu’il puisse, par la suite, nous la donner. Néanmoins une communication de confiance comme celle-ci s’enrichit de jour en jour afin de pouvoir valoriser sa personne.


-:lien vers le poster ,

Reuzé Maxime, SPH, 2012


-:Contacter l'auteur du poster ,